Pour un peu on regretterait le DDT

image_pdfimage_print

Le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane), ou Dinocide (non ce n’est pas un tueur de dinosaures), est une molécule chimique synthétisée pour la première fois en 1874, ses propriétés insecticide et acaricide ne sont découvertes qu’en 1939. C’est donc à partir de cette date que le DDT sera utilisé abondamment. En 1970 certains pays décident de l’interdire, interdiction qui s’étend petit à petit dans le monde, le Royaume-Unis étant le dernier en 1984.

Pour en savoir plus sur le DDT, Wikipedia se fera un plaisir de vous accueillir à cette page : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dichlorodiph%C3%A9nyltrichloro%C3%A9thane

Dans une étude sur la toxicité des insecticides Jean-Marc Bonmatin (CNRS) a comparé divers produits en prenant comme unité la dose létale de DDT pour une abeille : 27 000 ng/ab. Cette étude date de 2011, mais l’efficacité toxique des produits actuels laisse pantois…

Ci-dessous, le palmarès :

insecticides

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Sources : Rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement, Global bee colony disorder and other threats to insect pollinators, mars 2011 – Rapport 2010 de l’USDA, Declines of managed honey bees and beekeepers in Europe; Rapport PNUE, juin 2011.
Ce contenu a été publié dans Butiné ici ou là, Sanitaire, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.