La pollinisation a besoin de plusieurs espèces de pollinisateurs

image_pdfimage_print

Un article récent (daté du 29 janvier 2016) de Sciences et Avenir a retenu mon attention : “Le nombre d’insectes pollinisateurs a un impact sur l’abondance des récoltes”.Nos abeilles, celles qui font du miel Apis mellifera, font bien leur travail de pollinisation, mais si elles sont épaulées par d’autres espèces d’abeilles et d’autres insectes visiteurs des fleurs, le succès de la pollinisation est garanti !

“Une équipe de chercheurs a réussi à mesurer l’effet de la densité et de la diversité  des pollinisateurs sur l’abondance des récoltes des cultures pollinisées par les insectes chez les producteurs principalement en Afrique, Asie et Amérique latine.”

Les rendements augmentent, en moyenne,  de 31% entre une parcelle visitée par 2,5 espèces d’insectes pour 100 fleurs et une autre où 5,5 espèces ont butiné. ”

Voir l’article sur le site de Sciences et Avenir

C’est pourquoi il nous semble important, lorsque nous parlons de l’abeille mellifère, de rappeler qu’il existe de nombreuses autres espèces d’abeilles dites solitaires, ou sauvages, qu’il est important de protéger.

Photo : Katell Coat -GDSA29

Photo : Katell Coat -GDSA29

 

Ce contenu a été publié dans Butiné ici ou là, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.