La division par translation

Le printemps est bien avancé, vos ruches sont remplies d’abeilles, vous désirez faire une division pour contrarier un possible essaimage… mais vos reines ne sont pas marquées… voici la technique que Jean-François nous a proposée un samedi de mai…

Jour J:

Il faut comme pour une division classique, prévoir de placer dans chaque partie des cadres contenant miel et pollen et des cadres contenant du couvain de tous âges (œufs, larves et couvain operculé).

Vous avez choisi la colonie que vous devez diviser :

→ Dans la ruche-mère, vous prélevez des cadres, sans les abeilles, de miel et de pollen et des cadres contenant du couvain de tous âges (œufs, larves et couvain operculé) plus il y aura de couvain ouvert mieux ce sera. Vous mettez une grille à reine sur cette ruche, ainsi la reine restera dans le corps du bas.

→ Vous placez les cadres dans la ruche-fille, vous complétez avec des cadres cirés ou bâtis, mettez aussi une partition afin de réduire le volume à réchauffer. Cette ruche-fille vous la placez sur la grille à reine. et vous fermez le tout avec couvre-cadres, et toit… bien sûr.

→ Vous avez remplacé les cadres prélevés par des cadres cirés ou bâtis, peut-être avez-vous des cadres contenant des réserves. Là aussi, vous pouvez utiliser un cadre de partition pour maintenir la chaleur.

Que va-t-il se passer ?

Les abeilles qui sont dans la ruche-mère, en bas, vont monter et s’occuper du couvain. La population de la colonie va se répartir entre le haut et le bas. Plus il y aura de couvain ouvert dans la ruche-fille, plus il y aura de nourrices à monter pour s’en occuper.

Jour J+1:

Il faut séparer les deux corps :

la ruche-mère, le corps du bas, sera éloignée, à l’autre bout du rucher ou dans un autre rucher.

la ruche-fille, le corps du haut, prendra la place de la ruche mère.

Que va-t-il se passer ?

La ruche-mère, va perdre beaucoup de butineuses qui reviendront à l’emplacement d’origine, mais il reste la reine qui n’a pas arrêté sa ponte et beaucoup de jeunes abeilles, les unes deviendront plus vite butineuses, les autres continueront à s’occuper du couvain…

Dans la ruche-fille, les butineuses sont nombreuses et les abeilles-nourrices vont élever quelques larves royales… dans deux semaines une nouvelle reine sera prête à pondre.

  • Le bonus pour la ruche-mère c’est d’avoir une reine en ponte,
  • Le bonus pour la ruche-fille c’est d’avoir des butineuses en nombre.

Remarque importante :

Pour la ruche-fille, vous pouvez utiliser une ruchette avec plancher amovible.