Mellifère ou mellifique ?

Dans certains ouvrages il est question de l’abeille mellifère, Apis mellifera, et dans d’autres de l’abeille mellifique, Apis mellifica

Quelle différence ?

Aucune, et voici pourquoi :

Carl von Linné (Cliquer pour agrandir l’image)

Carl von Linné est le père de la classification binomiale des espèces,  le système qui permet de nommer toute espèce animale ou végétale.

(À propos de nom, le patronyme de ce savant est assez rocambolesque, mais je vous laisse le soin de consulter la page Wikipédia le concernant…)

Il a nommé près de 6000 espèces végétales et 4400 animales (Wikipédia), entre autres, Apis mellifera. en 1758.

Apis mellifera : abeille, du latin “apis” et “mellifera”, du latin mel, mellis, miel et ferre, porter; l’abeille mellifère, porteuse de miel.

Mais quelques années après on apprend que l’abeille ne transporte pas de miel, mais du nectar qui servira à faire le miel. Linné décide donc en 1761 de changer le nom en Apis mellifica: mellifica de mel, mellis, miel et facere, faire; l’abeille

mellifique, qui fabrique le miel.

Mais quand un nom est donné, on ne le change pas… et notre abeille, bien que mellifique est toujours appelée mellifère et garde son nom “savant” Apis mellifera.

Mellifère et autres mots dérivés… (Cliquer pour agrandir l’image)

Rien ne vous empêche, cependant, de parler d’Apis mellifica, on saura que vous parlez de l’abeille domestique qui nous donne du miel.

Les plantes, les fleurs qui sont visitées par les abeilles sont dites mellifères… improprement, elles ne portent ni ne font du miel.

Les apiculteurs, qui sont observateurs, ont bien remarqué que certaines plantes produisent nectar et pollen en quantités plus ou moins importantes. Ils parlent donc de fleurs pollinifères et nectarifères.

Nectarifère et autres mots dérivés… (Cliquer pour agrandir l’image)

La vieille encyclopédie Larousse de ma grand-mère me signale l’adjectif nectarifique qui qualifie les animaux dont le corps laisse exsuder une liqueur sucrée. Le miel de sapin est un miel provenant de pucerons nectarifiques.

En consultant cette vieille encyclopédie, je trouve le mot apicule (pointe courte, aigüe et peu consistante). Je me demande si apis et cultor sont vraiment les racines du mot apiculteur

Arrêtons là, cela devient soporifique, voire soporifère… 😉